Oui mais … A propos du projet PS sur l’état-civil trans’

Print Friendly

Il n’y a que les sots qui ne changent pas d’avis, même si ça ne donne pas l’intelligence aux girouettes.

Hmm.

Ici même j’ai tenu des positions dures à l’égard de la proposition de loi du PS concernant nos changements d’état-civil, publiée l’an passé, tout fraîchement mise à l’ordre du jour de l’Assemblée, et dont j’ai dit pis que pendre pour des raisons que je persiste à croire valables et qui sont le fond affiché de l’hostilité que lui manifeste une association comme l’ANT par exemple.

Sauf que.

Sauf que je n’aime pas l’idéalisme, le jusqu’auboutisme, la surenchère, particulièrement si j’en viens à douter de la pertinence d’un discours quant à la stratégie pouvant mener concrètement à nous simplifier la vie.

Je vais donc désespérer les milliers de disciples agglutiné-es en masse autour de ce blog prolifique et glorieux.

C’est un long post de Chloé Avrillon sur Yagg qui m’a incitée à revoir ma copie.

La discussion est ici, faisant suite à la publication par Yagg de la position de l’ANT, dont je commence à trouver que ses invectives ont de moins en moins à voir avec de réelles intentions de faire changer les choses, ou en tout cas d’en débattre autrement qu’en assenant ses certitudes.

On peut suivre ma reflexion sur ces trois billets étalés sur 1 an et demi.

Dans  Miniiiiiii-streu ! , (Avril 2014) j’ai  commencé par m’adresser au ministère en argumentant à l’époque sur la nécessité de respecter a minima le cahier des charges de la Commission Nationale Consultative des Droits de l’Homme, qui prévoyait une déjudiciarisation partielle de la procédure

Puis j’ai commis Au Nom Du Peuple Français (et mon cul ?) (Juillet 2014), et là je me suis sentie proche de la position de l’ANT, en tous cas dans le principe, le même qui m’a fait tenter de survoler un peu plus tard le droit international ici : Transidentité et Droits de l’Homme : 7 Articles à la mer …   (Décembre 2014) billet qui demeure pertinent, à mon sens.

Mais voilà : Super Chloé a oublié d’être bête, (chuis toujours preneuse de recettes, sur ce-coup là :  j’ai ma fierté, j’ai mes lacunes, ensemble) et son argumentaire me plaît, précisémment parce qu’il est pragmatique, parce que l’intérêt réel qui est le nôtre est prioritaire sur les lyriques envolées avec lesquelles on se promet la révolution merveilleuse pour le jour où on rasera épilera gratis, et que finalement, je pense qu’il est juste : cette proposition de loi n’est certes pas gratifiante pour nos héroïsmes législateurs ou révolutionnaires, (je veux dire : elle est bancale, parce que limitée par un Code Civil vieux et raide comme la Justice, et pas d’accès possible dans un temps observable à une refonte sérieuse de celui-ci, voilà) mais il me semble à présent que quoique imparfaite, elle assurera quand même aux transgenres une situation bien meilleure que le honteux foutoir jurisprudentiel actuel, et c’est ça le but.

Revoici le lien de l’article de Yagg

Et merci à toi, Chloé …

————–

/!\ MàJ : … ainsi qu’ à toi, Transcontinentales, une autre débroussailleuse de Phlune devant l’Interouèbe  ;-)

—————

Préparons nos oreilles, on risque d’entendre de drôles de chansons à l’Assemblée et dans une certaine presse, ces prochains jours …

:-)

***

/!\ Autre MàJ : (5 Oct) la Proposition de Loi est désormais lisible ici :

http://www.assemblee-nationale.fr/14/propositions/pion3084.asp

2 réflexions sur “ Oui mais … A propos du projet PS sur l’état-civil trans’ ”

  1. Hello Phlune !

    Bon, déjà j’ai des bisous à te transmettre de la part de Chloé.
    Me concernant (bon tu sais qui te cause, je le sais :-) ), je suis heureuse que nos différents échanges avec toi et Chloé (puis les détracteur-trice.s aussi) aient pu te permettre cette synthèse.
    Comme quoi tu vois, il n’y a pas eu de polémique. Pourquoi y en aurait-il eu d’ailleurs, on a toujours réussi à discuter de tout, que nous soyons d’accord ou non, c’est tout le sel de nos échanges. Si tu veux faire en commentaire sur mon fameux article sur le sujet un lien vers cet article, n’hésite pas un instant.

    Bises de moi aussi

Les commentaires sont fermés.